Emmanuel Chevrel

Emmanuel Chevrel rapproche et oppose des matières céramiques rarement réunies dans un même objet. Il choisit pour se faire face la solidité rugueuse d’un grès roux ou noir et la blanche douceur d’une faïence émaillée. Il crée des modules : une vaisselle, des plateaux qui auraient croisé la route du Bauhaus et du mouvement Memphis et aussi des socles improbables, monolithes traversés de failles. Et de là, s’ouvrent les multiples possibilités de montage et d’association qui libèrent ces modules d’une simple fonctionnalité : ce cylindre est-il une tasse ou l’élément d’un totem ?

Dans ce grand jeu de construction, liberté est laissée à l’artiste et au regardeur de faire et refaire le monde.

Pin It on Pinterest