• Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
Comme des croquis nerveux et énergiques les volumes et les plaques d’Angelique Heffelaar-Dirks se dressent devant nous comme arrêtés en plein vol.
Après avoir séjourné dans les Antilles, elle vit aujourd’hui près des plages hollandaises. C’est dans ce côtoiement de l’océan qu’elle puise son inspiration : la flore et la faune aquatiques prises dans les mouvements incessants de l’eau, à la fois puissants et fluides.
« La tension entre la force et la vulnérabilité est le principe directeur pour trouver la forme. » nous dit-elle. Pour les surfaces, elle aime travailler en peintre : partir d’une argile blanche et laisser glisser les pinceaux en utilisant des couleurs sous émail, comme on le ferait d’une gouache. Le motif pictural paraît générer la forme : sur ses grands vases, des rubans de couleur donnent l’illusion d’une volonté propre, celle de s’échapper du corps de la pièce pour créer des arabesques dans l’espace.

www.angelique-heffelaar.nl

Pin It on Pinterest