Benoit Pouplard – France

« La vie commence avec l’eau fluide, et avant l’eau, avant le commencement, il y a la glace. La glace fige le sentiment ambiant, en est à la fois le reflet et la mémoire ». Comme l’explique Emmanuel Hussenet, écrivain voyageur « la glace apparaît comme le refuge des âmes sensibles. Ceux qui s’acclimatent aux territoires inhospitaliers ne sont pas les plus rudes d’entre nous, mais les plus sensibles. »
« Ma recherche céramique est une plongée au coeur de la bulle d’air piégée dans les profondeurs sensuelles et poétiques de l’émail céladon ; bulle prisonnière des glaces polaires, vaisseau qui interroge la mémoire de l’eau. »
« …Bloc massifs de porcelaine préparée…instantanés explorant les limites du processus céramique, la fusion, la déchirure, l’accident, le chaos… en même temps qu’une fin de règne annoncée pour les glaces du grand nord. »

 

Il exposera dans la Cour Knill

Derrière un petit portail en fer, on découvre une cour tapissée de graviers, décorée d’arbustes et abritée du soleil par un figuier majestueux planté en son milieu.

Pin It on Pinterest