• Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
J’ai inventé la vaisselle d’une fête qui en mettrait plein les yeux, un cocktail semi-moyenâgeux et semi décadent, quelque part dans un château poussiéreux et bling-bling. J’ai fabriqué de grandes vasques pour préparer les cocktails, des louches baroques pour s’y plonger, des coupes pour s’en délecter et des diadèmes pour les invités. J’ai aimé modeler vite, monter un pot comme on danse, comme on désire ou comme on frétille. J’ai aimé m’amuser avec la terre et le modelage, caresser les petits corps de mes vases qui penchent, chercher les formes qui leur donnerait l’élégance tremblante qui conviendrait à la fête. Je leur ai offert des couronnes de glaise, des diamants d’argile, des fleurs de faïence pour faire ployer leurs anses.
Je les ai ornés en les gravant, en les frottant et en faisant couler sur leurs peaux les colorants et les oxydes en jus ou en crème. Je leur ai donné l’ivresse et les frissons en leur tatouant des mots sur le ventre, je les ai préparés pour la nuit avec de l’émail brillant et des parures d’or et d’argent. Il fallait qu’ils scintillent, qu’ils soient fiers et fragiles, précieux et tordus.

https://www.mariedelafosse.fr/

Pin It on Pinterest