• Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
Violaine Ulmer crée des vêtements de porcelaine. A partir de fines plaques de pâte, elle découpe des formes en suivant les lignes d’un patron. Elle façonne ses vêtements sur un mannequin et élabore ainsi une garde-robe. Les premières étapes travail du couturier sont un motif d’inspiration : une fois le patron choisi, celui-ci fait «une toile». Cette toile blanche, sorte de pré-modèle est la première apparition du vêtement, une « preuve de travail » qui contient par ses imperfections la marque du faire. Cette toile prototype est blanche, parce qu’on s’occupe de la forme, non du décor. Les pièces du «dressing imaginaire» font référence à cette étape bien particulière du processus de fabrication du modèle à taille réelle.
Le propos n’est pas de créer une collection selon les tendances du moment. Il s’agit plutôt de dégager un archétype qui parlera à l’imaginaire de chacun en laissant ouverte les questions de couleur, de graphisme, mais aussi d’histoire personnelle, ou collective.

https://www.violaine-ulmer.com/en/

Pin It on Pinterest